Education & Formation

N° e-287

Pour accéder au menu de toutes les publications e-287, cliquez ici.

NOUVELLES

Pour le numéro « e-288 » ŕ paraître en juillet 2008, nous attendons vos propositions d'articles pour le « 30 avril 2008 » au plus tard.

Pour le numéro thématique « e-290 » à paraître en 2009, nous attendons vos propositions d'articles pour le « 30 avril 2008 » au plus tard. Il y aura aussi d'autres numéros thématiques. Pour plus d'informations à leur sujet et concernant leur planification, référez-vous à la rubrique « Appels à soumission »

Rédacteur en chef
Bruno De Lièvre
Université de Mons
revue_redac@umons.ac.be


ARCHIVES

Appels à soumission

  1. Dates de soumission pour le n°e-289 (octobre 2008)
  2. Dates de soumission pour le n°e-290 (février 2009)
  3. Vous souhaitez contribuer à un numéro thématique ?
  4. Vous souhaitez contribuer sans vous intégrer à un numéro thématique ?
  5. Conditions
  6. Procédures
  7. Délai
  8. Format de Présentation des articles

Retour haut de la page

1. Date de soumission pour le n° e-289

Appel à soumission au n° thématique e-289 de la revue Education-Formation (U. de Mons-Hainaut)

« LA TELEVISION EDUCATIVE », Alain Jaillet

Dès son apparition, la télévision a été très vite convoquée pour son rôle éducatif possible. Dans tous les pays des services très importants ont tenté d'utiliser ce média au service de l'éducation. Outil de développement pour le Sud, outil de diffusion pédagogique pour le nord, les années 80 ont vu la cessation progressive des programmes.

En lieu et place, des télévisions grand public à mission éducative ont vu le jour, comme la cinquième en France. Puis, des chaînes thématiques accessibles par le câble ou le réseau Internet ou le satellite se sont positionnées sur une ambition proche.

Récemment, l'apparition d'outils de production bon marché, comme la possibilité de diffuser via le réseau Internet, revivifient l'offre de télévision éducative. Entre les possibilités d'auto production, et de micro-chaînes universitaires ou académiques, la question de la place de la télévision éducative dans la société pourrait revenir à l'ordre du jour.

Quelles sont les possibilités de ces nouveaux médias anciens, quels sont leurs motivations, leurs publics et leurs impacts.

Après avoir été un champ de pratiques et de recherches qui a eu du mal à survivre, l'importance que prend à nouveau la télévision peut-elle s'accompagner de nouveaux questionnements de nature éducative. En dehors de phénomènes nouveaux comme l'apparition de la télévision pour les bébés qui animent épisodiquement quelques polémiques autour de ce média et ses fonctions éducatives, il faut reconnaître l'atonie pratiquement complète des sciences de l'éducation.

Du point de vue de la recherche, quelques référents subsistent toujours. Michel Tardy [Tardy, 06] et le « professeur et les images » fut la référence des années 60. Geneviève Jacquinot [Jacquinot, 77] s'intéressa, dix ans après, à la télévision éducative par des analyses structurales. Lilianne Lurçat [Lurçat, 94] fit de violents réquisitoires contre la télévision et ses effets anti-éducatifs dans les années 90. Le CLEMI (Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information) en France s'est positionné sur la question devenue « l'Education au Média », pratique courante d'institutionnalisation à la suite d'un rapport [Clemi] dont les effets ont été la progression des démarches d'actions plutôt en direction de la Presse. De loin en loin, quelques ouvrages replongent dans ces problématiques. L'apparition des technologies de l'information et de la communication appliquée à l'enseignement a petit à petit capté l'intérêt de la recherche en éducation qui ose s'intéresser aux technologies. Pourtant, la télévision n'a pas disparu. La pertinence de recherche ne devrait donc pas non plus se tarir. Les sciences de l'information et de la communication ont bien sûr saisi l'objet télévisuel, mais dans des perspectives et des problématisations qui ne relèvent pas des préoccupations éducatives ou à la marge.

L'ambition de ce numéro thématique consacré aux télévisions éducatives, consiste à tisser un lien entre les bases de ce que la recherche a produit sur cette thématique et les opportunités de les revivifier. Ce sont donc des articles aussi bien sur des recherches sur la télévision éducative dans ses nouvelles formes qui sont attendus, que des articles qui n'ont pas peur de s'aventurer sur le terrain méthodologique pour promouvoir de nouvelles recherches, mais aussi des mises en perspectives entre pratiques passées et actuelles.

[Tardy, M], Le professeur et les images, Paris : PUF, 1966
[Jacquinot, G], Image et pédagogie. Analyse sémiologique du film à intention didactique. Paris: PUF, 1977
[Lurçat, L], Le jeune enfant devant les apparences télévisuelles, Descente de Brouwer, 1994
[CLEMI] http://www.clemi.org/PDF_dossiers/textes_officiels/texte_fondateur/TGV PM.pdf

Le calendrier prévisionnel est le suivant :

Remise des contributions 25 juin 2008
Dépôt de l'ensemble des textes à la revue 30 juin 2008
1° Notification aux auteurs 25 août 2008
2° Notification aux auteurs 15 septembre 2008
Réception des textes définitifs 30 septembre 2008

Pour tout contact ou demande de précision : alain.jaillet@ulpmm.u-strasbg.fr

Retour haut de la page

2. Date de soumission pour le n° e-290

Appel à soumission au n° thématique e-290 de la revue Education-Formation (U. de Mons-Hainaut)

« Communautés d'apprenants en ligne, apprentissage et socialisation »
Jacques Audran - Stéphane Simonian

Le domaine des technologies de l'éducation, sous l'effet du développement des réseaux de communication et plus particulièrement du Web, s'élargit peu à peu, passant de problématiques scientifiques principalement centrées sur la relation homme-machine (interactivité) à l'intérêt grandissant pour l'étude de situations sociales dans lesquelles les aspects dits « collaboratifs » prennent de l'importance (interaction).

Cependant nous savons que la collaboration ne produit pas systématiquement les effets d'apprentissage et de socialisation escomptés [JOHNSON & JOHNSON, 99], nous avons besoin d'outils et de modèles qui nous aident à comprendre et à gérer les situations « collaboratives » pour qu'elles deviennent de véritables situations d'apprentissage et de socialisation. Il s'agit alors tant de problématiser la modélisation de situation collaborative (communauté d'apprenants, réseaux sociaux, socialisation) que la modélisation d'activité collaborative d'apprentissage.

Ainsi les interactions sociales médiatisées par ordinateur, les échanges et les débats via des outils synchrones ou asynchrones, les pratiques d'apprentissage par production et publication, le rôle des communautés virtuelles et les rapports d'affiliation et d'appartenance des individus à ces groupes, sont de plus en plus souvent des objets d'étude prometteurs chez les chercheurs.

Ces études produisent des pistes permettant de penser qu'il est possible de faire en sorte que les situations collaboratives conduisent à des apprentissages via des scripts ou des scenarii [DILLENBOURG et AL, 07]. Mais sur le plan des pratiques on ne sait trop jusqu'où l'informatique doit contraindre ou élargir l'espace des possibles, les dispositifs semblant permettre de modifier les composantes spatiales, temporelles, sociales et sémiotiques, pour ne citer que quatre dimensions essentielles.

Sur le plan de la socialisation, il suffit de voir l'extraordinaire diversité des « postures » des acteurs dans les dispositifs, qu'ils soient hybrides ou complètement à distance, pour constater que le champ d'étude est très vaste. En effet, la constitution d'un groupe actif, productif et apprenant dépend de multiples facteurs relationnels et de rapports qui ne sont pas faciles à « gérer » en ligne. La fructification des interactions dépend aussi du modèle pédagogique mis en œuvre à travers l'activité d'apprentissage mais aussi du scénario pédagogique, du rôle du tuteur (pilote de l'activité d'apprentissage et/ou principal médiateur).

Un symposium mené lors du congrès AREF (http://www.congresintaref.org/) a permis d'amorcer la réflexion d'un certains nombre de chercheurs qui travaillent sur ce sujet. Cependant cet appel ne leur est pas réservé et entend s'ouvrir à d'autres contributeurs. L'appel à soumission est repris sur le site web de la revue Education-Formation à la page suivante http://ute3.umh.ac.be/revues/index.php?page=4. Vous y trouverez également les conditions de soumission et la procédure de validation des articles ainsi que le format à respecter pour la publication.

Le calendrier prévisionnel est le suivant :

Remise des contributions lundi 30 juin 2008
Dépôt de l'ensemble des textes à la revue mardi 15 juillet 2008
1° Notification aux auteurs lundi 15 septembre 2008
2° Notification aux auteurs lundi 17 novembre 2008
Réception des textes définitifs lundi 22 décembre 2008

Souhaitant que cet appel retienne votre attention,

Mini-bibliographie :

[DILLENBOURG et al.] Dillenbourg, P., Häkkinen, P. Hämäläinen, R., Kobbe, L., Weinberger, A., Fischer, A., Harrer A. (2007).Structurer l'apprentissage collaboratif au moyen d'environnements informatiques. Education-Formation e-286, 45-50.

[JOHNSON & JOHNSON, 99] Johnson, D. W., & Johnson, R. T. (1999). Learning together and alone: cooperative, competitive, and individualistic learning. Boston: Allyn & Bacon.

Retour haut de la page

3. Vous souhaitez contribuer à un numéro thématique ?

Concernant les numéros à venir, nous envisageons d'en structurer certains autour d'une thématique. Un numéro thématique sera coordonné par un « éditeur invité » qui proposera le thème auquel notre comité éditorial aura donné son aval.

  • Vous pouvez y contribuer comme « éditeur invité » auquel cas vous devez nous proposer un thème à traiter et un numéro qui bénéficiera de votre collaboration.
  • Vous pouvez y contribuer comme « auteur » en soumettant une proposition d'articles et la thématique dans laquelle vous souhaitez vous inscrire parmi celles proposées.

Pour l'instant, deux numéros thématiques sont définis :

  • e-289 : La télévision éducative (A. Jaillet - Université Louis Pasteur de Strasbourg – France)
  • e-290 : Communautés d'apprenants en ligne, apprentissage et socialisation (J. Audran - Université de Provence (Aix-Marseille I) et S. Simonian - Université Louis Lumière (Lyon II))

Vous trouverez ci-dessous, le planning envisagé pour la parution des numéros à venir.


Dates de parution des prochains numéros de la Revue Education - Formation

Si vous souhaitez :

  • Participer comme « auteur » à un des deux numéros thématiques programmés ci-dessus, nous recevrons vos propositions à l'adresse électronique suivante : revue_redac@umh.ac.be en indiquant clairement le thème et le numéro auquel vous contribueriez ainsi que vos nom, prénom, institution d'origine, adresses courrier et électronique.
  • Proposer vos services comme « éditeur invité » pour un numéro à identifier, nous recevrons vos propositions de thème à traiter à l'adresse électronique suivante : revue_redac@umh.ac.be en indiquant clairement le numéro auquel vous contribueriez ainsi que vos nom, prénom, institution d'origine, adresses courrier et électronique.

Retour haut de la page

4. Vous souhaitez contribuer sans vous intégrer à un numéro thématique ?

En parallèle aux numéros thématiques, vous pouvez toujours soumettre en article qui apparaîtrait de manière indépendante dans le même numéro.

La sélection définitive des articles, qu'ils soient ou non intégrés à une thématique, s'opèrera selon une procédure identique de double relecture par des membres du Comité de lecture.

Pour ce faire, nous attendons vos propositions d'articles à l'adresse électronique suivante : revue_redac@umh.ac.be en indiquant clairement vos nom, prénom, institution d'origine, adresses courrier et électronique.

Retour haut de la page

5. Conditions

Les principes suivants s'appliquent aux articles et rubriques soumis Ă  la revue :

  1. Les auteurs sont responsables de l'exactitude de leurs références et citations.
  2. Les auteurs dont les articles ou rubriques ont été acceptés en cèdent les droits de façon permanente à la revue EDUCATION ET FORMATION, notamment pour la constitution des archives de la revue. Ces auteurs peuvent librement republier ces travaux (sous forme imprimée ou électronique) dans la mesure où : ils indiquent clairement les références à la publication originale dans EDUCATION ET FORMATION ;
  3. Les auteurs dont les articles ou rubriques ont été acceptés garantissent la revue EDUCATION ET FORMATION contre tout recours ou action de tiers (éditeurs, auteurs, etc.) dont les droits d'auteur auraient été enfreints de façon délibérée ou non.
  4. L'éditeur de la revue EDUCATION ET FORMATION se réserve le droit d'opérer des modifications éditoriales dans tout article ou rubrique accepté pour publication à des fins de corrections stylistiques ou de clarification. Les auteurs ne seront consultés qu'en cas de modifications importantes.

    Retour haut de la page

6. Procédures
Procédure de soumission

La Revue Education et Formation - Tribune libre d'informations et de discussions pédagogiques accepte deux types de contribution : les articles scientifiques et les rubriques.

Les articles scientifiques comprennent entre 10 et 20 pages (en comptant environ 400 mots par page). Articles de synthèse ou communications de résultats de recherches, ils doivent rendre compte d'un travail original et faire preuve d'une rigueur scientifique exemplaire. Ils doivent être précédés d'un résumé en français d'environ 200 mots et doit être suivi d'une courte biographie de chacun des auteurs.

D'autres textes peuvent être acceptés sous forme de rubriques. Ils sont plus courts (3 à 10 pages). Ils ont un rôle informatif, donnant par exemple une photographie de pratiques innovantes à un moment donné, ou correspondent à des points de vue, des prises de position pouvant susciter des débats. Ils doivent être précédés d'un résumé en français d'environ 100 mots et doit être suivi d'une courte biographie de chacun des auteurs.

L'article sera évalué selon la procédure de sélection décrite ci-après.

Prière de bien vouloir accompagner les articles d'une page de garde fournissant les informations suivantes (cette page servira uniquement pour la gestion des articles et ne sera pas transmise aux relecteurs) :

  • nom et prĂ©nom ;
  • nom de votre institution ;
  • adresse postale complète ;
  • adresse Ă©lectronique ;
  • Ă©ventuellement adresse de page d'accueil personnelle ou professionnelle sur Internet ;
  • titre, rĂ©sumĂ© de l'article et mots-clĂ©s en français ;
  • titre court ;
  • CatĂ©gorie de l'article : article scientifique ou rubrique.

Les propositions d'articles doivent être envoyées à : revue_redac@umh.ac.be en joignant le document en joignant le document à soumettre aux relecteurs.

Un accusé de réception vous sera envoyé dès l'enregistrement de votre soumission.

Le document transmis sous un format (.doc) devra respecter dès la soumission le format de présentation des articles décrit ci-dessous.

Tous les articles de la revue EDUCATION ET FORMATION suivent un format de présentation précis. Veillez à le respecter scrupuleusement.

Procédure de sélection

EDUCATION ET FORMATION est une revue scientifique à comité de lecture, dès réception d'une proposition d'article, le comité de lecture vérifie qu'elle entre bien dans le champ de la revue. Si ce n'est pas le cas, les auteurs sont avertis rapidement que leur proposition ne sera pas examinée plus avant.

Dans le cas où le comité de lecture juge que la proposition est recevable, il désigne deux lecteurs.

Les lecteurs ainsi désignés disposent d'environ un mois pour rendre leur expertise.

Au vu des Ă©valuations Ă©tablies par ces lecteurs, le comitĂ© de lecture dĂ©cide :

  • soit de publier l'article (Ă©ventuellement en demandant aux auteurs des modifications mineures),
  • soit de demander aux auteurs des modifications majeures nĂ©cessitant une seconde soumission de l'article,
  • soit de rejeter la soumission.

Lors d'une seconde soumission, ce sont les mêmes lecteurs qui évaluent la version prenant en compte les modifications demandées lors de la première évaluation. Cette seconde soumission est soit rejetée soit acceptée (éventuellement avec des modifications mineures). Notons que ce dernier cas de figure est le plus fréquent et manifeste un travail commun des auteurs et des comités de la revue pour améliorer la qualité scientifique des papiers publiés.

En cas de désaccord entre les deux lecteurs sur l'évaluation, que ce soit lors de la première ou de la deuxième soumission, le comité de lecture peut, avant de prendre sa décision, nommer un troisième lecteur pour établir une synthèse des deux premiers avis.

Lorsqu'un article est accepté par le comité de rédaction, l'auteur en est informé et doit vérifier que la mise en forme de son papier correspond bien au format de présentation des articles décrit ci-dessous.

Retour haut de la page

7. DĂ©lai

Entre la soumission d'un article et la réponse du comité de lecture aux auteurs, le délai habituel est de 1 à 3 mois.

Retour haut de la page

8. Format de présentation des articles

Cette section décrit les formats de présentation que doivent respecter les articles acceptés scientifiquement par le comité de lecture de la revue. Veillez à les respecter avec le plus grand soin pour faciliter la publication du document.

Il est fortement recommandé d'utiliser Word et le modèle "RevueEducationFormation.dot" qui inclut toutes les caractéristiques ci-dessous. Lors de la mise en ligne des articles acceptés, le fichier subit un traitement automatisé. Il est particulièrement important de respecter à la lettre ce modèle. Attention, surtout ne pas ajouter de styles supplémentaires.

Consignes Ă  respecter

Ce texte donne les consignes à respecter pour garantir la qualité et l'homogénéité des articles de la revue Education - Formation : Tribune libre d'informations et de discussions pédagogiques. Il doit être considéré comme un modèle, notamment pour la première page, l'en-tête, les inters, etc. Ce document incorpore les styles qui permettent le respect de ces consignes. En particulier ces styles permettent aussi d'éviter l'ajout de lignes blanches avant et après certaines parties, comme le mentionne le descriptif en cas d'usage sans styles.

Présentation

L'ensemble des textes est composĂ© en Times romain (autrement appelĂ© Times New Roman) corps 10, minuscule, interlignĂ© 12 points exactement, sans cĂ©sure dans le texte, avec un alinĂ©a de première ligne de 5 mm. Un espace de 6 pts est dĂ©fini après chaque paragraphe (format>paragraphe>espace après : 6 pts). Veiller aux lignes seules en bas et haut de page (format>paragraphe>enchaĂ®nement>Ă©viter veuves, orphelines). Le style Ă  utiliser est nommĂ© « Corps de texte Â».

Les titres et sous-titres font l'objet d'un traitement particulier, expliqué ci-après. Par ailleurs, les auteurs qui désirent mettre en valeur un terme peuvent le faire en utilisant l'italique ou le gras, mais jamais le soulignement. Éviter au maximum d'utiliser les lettres majuscules dans les titres et dans le texte.

Format

Les pages possèdent les caractéristiques suivantes :

  • La 1re page de l'article fait l'objet d'une mise en forme particulière dĂ©taillĂ©e en 2.2.1. Sur cette première page apparaissent : le titre de l'article, les nom et prĂ©nom des auteurs, leur appartenance, un rĂ©sumĂ© et des mots clĂ©s en français et en anglais.
  • L'article commence en haut de la page 2. Tous les textes sont justifiĂ©s.
Marges et format

Si vous utilisez Word sous PC ou Macintosh, les marges à définir sont les suivantes, pour justification et hauteur de page de façon à obtenir un bloc texte de 120 mm x 190 mm ; dans Menu, aller à :

- Fichier>Mise en page>Marges :

H 2,5 cm Exactement  
B 2,5 cm Exactement  
G 2,5 cm En-tête 1,25 cm
D 2,5 cm Pied de page 1,25 cm

>Disposition> En-têtes > pages paires et impaires différentes >1° page différente

- Fichier > Format d'impression > A4

- Outils > Options > Impression > RĂ©glage fin pour largeur (sur Mac)

> Composition automatique > Remplacer guillemets " par «  Â»

En-tĂŞte

La pagination et les titres courants de l'article sont insérés dans l'en-tête, en Times romain maigre, corps 9.

Affichage > En-tĂŞte > :

en-tĂŞte page paire > insĂ©rer le numĂ©ro de page (#) suivi de 5 espaces blancs et de «Education - Formation : Tribune libre d'informations et de discussions pĂ©dagogiques - e-numĂ©ro de la revue, mois de publication. Deux derniers chiffres de l'annĂ©e de publication» ;

> en-tête de page impaire > insérer le titre courant de l'article (40 caractères maximum) puis 5 espaces et le numéro de page.

Titres et sous-titres

Première page de l'article

  • Le titre de l'article en français doit ĂŞtre informatif et concis (de 3 Ă  8 mots significatifs). Dans le cas oĂą il excède 40 caractères, le « titre court Â» Ă  insĂ©rer par vos soins dans l'en-tĂŞte des pages impaires doit ĂŞtre une version abrĂ©gĂ©e du titre. Le titre est composĂ© en corps 18 gras romain minuscule, interlignĂ© 20 points exactement, alignĂ© Ă  gauche. Il est prĂ©cĂ©dĂ© d'une ligne de blanc et bordĂ© d'un trait supĂ©rieur fin distant de 20 pts. (Format > Bordure supĂ©rieure > trait 1/4 ; option > distance du texte > haut : 20 pts). Il est suivi de deux lignes de blanc, interlignĂ©es 12 pts exactement. S'il y a un sous-titre, il est en corps 14 gras romain prĂ©cĂ©dĂ© et suivi, comme le titre, de deux lignes de blanc.
  • Le prĂ©nom et le nom des auteurs sont composĂ©s en corps 12 gras romain minuscule, interlignĂ©s 14 points.
  • Les coordonnĂ©es des auteurs (appartenance, adresse professionnelle et adresse Ă©lectronique, pas de tĂ©lĂ©phone ni de fax) sont composĂ©es en corps 10 italique maigre, interlignĂ© 12 points. Elles sont prĂ©cĂ©dĂ©es et suivies d'une ligne de blanc.

Le présent document est un modèle de première page comportant plusieurs auteurs à des adresses différentes.

Le rĂ©sumĂ© et les mots-clĂ©s sont composĂ©s en corps 9 italique maigre, minuscule, (sauf les termes : RÉSUMÉ. MOTS-CLÉS: qui sont en capitales accentuĂ©es en corps 7) interlignĂ© 11 points et espacĂ©s de 3 pts entre les paragraphes. Le premier paragraphe (rĂ©sumĂ©) est bordĂ© d'un trait supĂ©rieur fin distant de 4 pts et le dernier (MOTS-CLÉS) est bordĂ© d'un trait infĂ©rieur fin distant lui aussi de 4 pts.

  • En en-tĂŞte de cette première page figure le numĂ©ro de page qui sera mis Ă  jour lors de la composition du numĂ©ro par l'Ă©diteur des actes (idem pour les en-tĂŞtes des autres pages).
  • En pied de page de cette première page figure le nom de la confĂ©rence, le lieu et l'annĂ©e. Elle est composĂ©e en corps 9 romain maigre, minuscule.

Titre des paragraphes ou titre d' « inter Â»

Ils sont tous alignés à gauche, sans alinéa, en numérotation décimale :

  • le premier niveau est en Times corps 10 minuscule, chiffres et texte en romain gras (exemple : 2. Titre de niveau 1),
  • le deuxième niveau est en Times corps 10 minuscule, chiffres en romain gras, texte en italique gras (exemple : 2.1. Titre de niveau 2),
  • le troisième niveau est en Times corps 10 minuscule, chiffres en romain maigre, texte en italique maigre (exemple : 2.1.1. Titre de niveau 3),
  • le quatrième niveau est en Times corps 10 minuscule, chiffres et texte en romain maigre (exemple : 2.1.1.1. Titre de niveau 4).

Chaque titre d'inter de premier et deuxième niveaux est prĂ©cĂ©dĂ© de deux lignes de blanc et suivi d'une ligne de blanc ; chaque titre d'inter de troisième et quatrième niveaux est prĂ©cĂ©dĂ© d'une ligne de blanc et suivi d'une 1/2 ligne de blanc (6 pts).

Les inters ne doivent pas être isolés en bas de page, mais toujours suivis d'un paragraphe (format>paragraphe>enchaînement>paragraphes solidaires).

Les alinéas

Ils sont de 5 mm. <Format>paragraphe>retrait>1ère ligne>positif>0,5cm.

Les notes de bas de page

Elles sont en corps 9, interlignĂ© 11 points, justifiĂ© sans alinĂ©a, numĂ©rotĂ©es de 1 Ă  n Ă  l'intĂ©rieur de l'article, surmontĂ©es d'un filet maigre de 2,5 cm. L'appel de note dans le texte est en corps 8.

Figures et tableaux

Les figures, illustrations et tableaux doivent être incorporés au texte. Les figures et illustrations sont numérotées de 1 à n à l'intérieur de l'article, les tableaux également. Des légendes explicites les accompagnent, composées en Times corps 10 justifiées, sans alinéa, Figure x en romain gras suivi d'un point gras, texte en italique maigre.

Cadre et quadrillage en trait fin. Une ligne de blanc au-dessus, une ligne de blanc entre la figure ou le tableau et la légende. Une ligne de blanc sous la légende.

Figure 3. Consignes

Formules

Les formules qui font l'objet d'un renvoi dans le texte sont numérotées de [1] à [n] entre crochets. Ce numéro, placé sur la première (ou la dernière) ligne de la formule, est aligné sur la marge de droite. Une ligne de blanc au-dessus et au-dessous de la formule la sépare du texte. Si la formule doit être coupée (pour cause de longueur) mettre 1/2 ligne de blanc entre les lignes de l'expression.

Remarque ou note

Les termes « remarque Â» ou « note Â» se composent en petites capitales maigres suivies d'un point, puis d'une espace, puis d'un tiret long :

NOTE. - ... REMARQUE. - ...

Typographie
  • Les signes suivants [: ; ? %], se composent avec une espace insĂ©cable avant et une espace après.
  • La virgule et le point n'ont pas d'espace avant.
  • Les guillements typographiques ont « une espace insĂ©cable avant Â»
  • Les signes : (parenthèses) {accolades} [crochets] n'ont pas d'espace Ă  l'intĂ©rieur.
  • Points de suspension... (sans espace avant)
  • Une espace avant et après les signes : = , + , -
Remerciements

Le texte des remerciements se place après la conclusion, séparé de celle-ci par deux lignes de blanc, avant la bibliographie, sous la forme suivante :

Remerciements

Les auteurs tiennent Ă  remercier le laboratoire pour son soutien ...

Bibliographie

ComposĂ©es en corps 9 romain, interlignĂ© 11 points, les rĂ©fĂ©rences sont rassemblĂ©es en fin d'article par ordre alphabĂ©tique, espacĂ©es les unes des autres de 6 points. Leur citation, du type [kolSKI 97], est placĂ© entre crochets. Elles sont justifiĂ©es avec un alinĂ©a nĂ©gatif de 5 mm (Format > Paragraphe > Retrait de 1re ligne NĂ©gatif de 0,5 cm).

Voici, en guise d'exemple, quelques cas de figures parmi les plus courants :

  • pour les ouvrages (titre en italique, le reste en romain)

[KOLSKI 97] Kolski, C., Interfaces homme-machine, Paris, Hermès, Paris, 1997.

  • pour les revues et actes de confĂ©rences publiĂ©s (titre de la revue ou de la confĂ©rence en italique, le reste en romain)

[DEMEURE & FARHAT 94] Demeure, I., Farhat, J., « Systèmes de processus lĂ©gers : concepts et exemples Â», Technique et Science Informatiques, vol. 13, n° 6, Hermès, Paris, 1994, p. 765-795.

[LALLOUET 97]  Lallouet, A., « DP-LOG : un langage logique data-parallèle Â», Actes des 6e journĂ©es francophones de programmation logique et programmation par contraintes JFPLC'97, OrlĂ©ans, 26-28 mai 1997, Hermès, Paris, p. 53-68.

  • pour les rapports internes et les thèses (texte tout en romain) :

[BRAUN et al. 95] Braun, T., Diot, C., Hoglander, A., Roca, V., An experimental user level implementation of TCP, rapport de recherche n° 265, septembre 1995, INRIA, 72 p.

[NAWROCKI 97] Nawrocki, A., Contribution à la modélisation des câbles monotorons par éléments finis, Thèse de doctorat, Université de Nantes, 1997, 229 p.

Références sur le WEB

ComposĂ©es en corps 9 romain, interlignĂ© 11 points, les rĂ©fĂ©rences Ă  des pages ou documents disponibles sur le WEB font l'objet d'une section Ă  part après les rĂ©fĂ©rences bibliographiques papier. Elles suivent les mĂŞmes règles que les rĂ©fĂ©rences papier. L'année est mentionnée impérativement : elle indique l'annĂ©e de consultation de la page ou de tĂ©lĂ©chargement du document.

Modèle Word

Télécharger le modèle Word

Retour haut de la page

 

 

Publié avec l'aide financière du Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS
et avec l'appui de l'Administration générale de la Recherche scientifique. Service général du pilotage du système éducatif


Dernière mise à jour le 18 Janvier 2011.